La sous-traitance web à Madagascar, sous toutes ses formes

La sous-traitance web est une stratégie que de nombreuses petites et moyennes entreprises adoptent actuellement afin de remédier à un manque. Il peut s’agir d’un manque de mains-d’œuvre à cause d’une surcharge de travail pendant un temps limité ou de l’insuffisance de moyens techniques pour réaliser certaines activités, dans ce cas on parle de sous-traitance de capacité. Il peut également s’agir d’une sous-traitance de spécialité quand l’entreprise ne dispose pas de qualifications ou de compétences requises dans l’accomplissement de certains projets.

La sous-traitance web à Madagascar s’est considérablement développée ces dernières années grâce aux nouvelles technologies de la télécommunication. En effet, l’arrivée de la fibre optique a permis à la Grande Île de se connecter au niveau international. Il est, de ce fait, devenu facile pour les donneurs d’ordre de confier plusieurs activités à leurs prestataires malgaches, telles que le développement web, la création d’un site internet, la rédaction de contenu web, la gestion de la relation client, etc.

Pour assurer le bon déroulement de la collaboration, un contrat doit être signé entre le sous-traitant et l’entreprise qu’il représente. Certaines clauses doivent toutefois être précisées dans le contrat comme l’objet de la sous-traitance, le tarif et ses conditions de révisions, les moyens de prestations, le délai de paiement, les garanties, les procédés à suivre en cas de modification du contrat, la date de signature, la date d’effet du contrat et sa durée, etc.

Comprendre les enjeux de la sous-traitance

Opter pour la sous-traitance web à Madagascar est avant tout une stratégie adoptée par les entreprises afin de rester compétitives malgré la concurrence qui est davantage plus dure. Externaliser les tâches chronophages auprès d’une agence web leur permet de se concentrer sur les activités à forte valeur ajoutée, ce qui contribue à développer leur chiffre d’affaires. De plus, elles sont plus susceptibles d’accroître leur part de marché en proposant une offre globale tout en faisant ensuite appel à un prestataire spécialiste.

Pour garantir la sécurité de sa marque en cas d’outsourcing de ses activités, le donneur d’ordre doit exiger de l’agence prestataire la fourniture des documents prouvant son existence légale (une copie de son immatriculation professionnelle ou de ses dernières déclarations fiscales ou sociales).

Par ailleurs, les deux parties ont chacun leur part de responsabilités durant le contrat. L’agence doit garantir la réalisation des missions qui lui sont confiées et assurer que son personnel est formé et qualifié pour ce travail car la concurrence est également tendue au niveau de la sous-traitance. L’entreprise utilisatrice, quant à elle, doit faire preuve de vigilance dans ses directives et ses suivis du cahier des charges afin d’éviter les risques de non-qualité.

Les avantages de la sous-traitance web à Madagascar

Le fait d’externaliser ses activités à Madagascar présente plusieurs avantages pour l’entreprise utilisatrice. D’abord, la langue utilisée durant le cursus scolaire est le Français., si bien que la majorité des Malgaches sont francophones. Par ailleurs, une fois diplômés, ces jeunes suivent des formations professionnelles, qui leur permettent d’être hautement qualifiés pour effectuer des travaux relatifs à la sous-traitance web à Madagascar.

Par rapport aux géants de l’externalisation comme la Tunisie, le Maroc et l’île Maurice, la Grande Île se démarque grâce à ses prestations de qualité, à la diversité des savoir-faire des Malgaches (rédaction web, référencement site, webdesign, assistance à distance, centre de contact…) et à la tarification locale de ses mains-d’œuvre. D’autant plus que les agences web offshore malgaches sont en mesure de s’adapter aux horaires français étant donné le faible décalage horaire entre les deux pays.